Notre activité
< Retour vers la liste des articles

Le bouturage au jardin d’agrément

L’hiver est la saison du bouturage. Il consiste à couper un rameau de l’année d’une plante, ne conserver que les feuilles de l’extrémité, puis à l‘enfoncer dans la terre aux trois quart de sa taille, légèrement en oblique.

Il s’appuie sur la capacité qu’ont nombre de végétaux à pouvoir émettre de nouvelles racines d’une branche coupée et ainsi à reproduire un nouvel individu.

De nombreuses plantes méditerranéennes réagissent très bien au bouturage : géranium, plantes grasses, arbustes du maquis… la listes est trop longue.

Attention avec les plantes grasses : elles réagissent très bien au bouturage à une condition : que la tige ne pourrissent pas dans l’excès d’eau. Particulièrement pour ces plantes, mais la règle est générale, les boutures doivent être implantées dans un sol léger, sablonneux, assurant des conditions de drainage efficace.

Il ne faut pas hésiter à mettre plusieurs boutures dans le même trous : une interaction hormonale favoriserait la venue des racines. La sélection sera réalisée par la suite.

Bouture d’aenium, très belles succulentes (crassulaceae) originaires des Canaries ou du Maroc, comme l’espèce représentée (A. arboreum). Floraison en grandes panicules dressées jaune, les feuilles se referment en été, à mesure que la sécheresse se prolonge.

< Retour vers la liste des articles