La deuxième saison du jardinage méditerranéen
< Retour vers la liste des articles

Que faire au potager entre l'équinoxe d'automne et le solstice d’hiver ?

5 novembre 2009

Alors que sous d'autres climats, le temps du repos de la terre s'installe, en pays méditerranéens, il n'existe pas de saisons creuses.

Après les torpeurs de l'été, les pluies d'automnes amorcent le renouveau. Les plantes sortent de leur repos et reprennent leur croissance.

La deuxième saison des tomates

Les tomates plantées au printemps (voir article "planter les légumes ratatouille") peuvent être sérieusement élaguées et abondamment fumées par un amendement organique (voir article amendement organique). Elle vont reprendre allègrement et poursuivre leur saison.

Si les plants sont trop abîmés, il peut être installés de nouveaux plants en septembre. Ils ne sont pas disponibles en commerce : il faut soit semer en août, soit s'en procurer auprès d'un jardinier bienveillant (souvent un pléonasme).

Dans les 2 cas, la production, bien moins abondante et rapide qu'en été, se poursuivra jusqu'au solstice d'hiver, voire au delà. Certains jardiniers récoltent des tomates jusqu'en février!

Repiquer des poireaux

Ici aussi, il faut pouvoir compter sur sa propre production de plants ou sur celle d'un ami jardinier. La distance de plantation peut être courte : 7cm environ. Avant la plantation les extrémités des feuilles et des racines peuvent être taillées pour faciliter la reprise. une fumure organique modérée assurera une bonne croissance.

Suivant la température, la récolte des poireaux interviendra les semaines et mois suivant, jusqu'en décembre.

Blettes et pommes de terre

La saison est aussi propice à la plantation de blettes. Il s'agit d'un légume bisannuel : la deuxième année, il fleurit et doit être remplacé. Il arrive parfois que le plants rejettent et offrent une deuxième saison. Il serait dommage de ne pas en profiter.

Les pommes de terre plantées en automnes pourront être récoltée à Noël (voir article "planter des pommes de terre").

Les plants ne sont pas disponibles dans le commerce. Il peut être fait appel à ses propres tubercules. Autre solution : se rendre chez son épicier préféré, identifier la bonne variété où des prémices de "bourgeons" pointent, acheter les plus petits tubercules et les mettre en terre.

 

 
 
< Retour vers la liste des articles