Découvrir les cistes
26 avril 2009

Michel Courboulex

Directeur de "La Gazette des jardins", partenaire de Cap-2024

< Retour vers la liste des articles

Depuis quelques années les Anglais, sans doute encouragés par la perspective d’un rapide réchauffement climatique, développent tout leur art pour créer des paysages méditerranéens au cœur de Londres ou dans les campagnes du Kent.

Ils érigent des petites collines de gravats, de gravier et de sable pour offrir aux plantes méditerranéennes un ensoleillement maximal et leur éviter absolument d’avoir les racines dans l’eau.

Parmi leurs végétaux préférés figurent au premier plan les cistes dont ils ont créé plusieurs variétés aux noms so British de ‘Jenkyn Place’, ‘Chelsea Bonnet’ ou encore ‘Blushing Peggy Sammons’.

Par chez nous, les cistes ne bénéficient pas de la même aura, elles poussent spontanément après les incendies et sont presque considérées comme de mauvaises herbes, pourtant elles ont tout pour séduire.

Leurs fleurs déclinent tous les tons du blanc pur au rose soutenu, leurs jolies feuilles sont persistantes toute l’année, elles résistent au calcaire et au froid et ne demandent pas d’engrais et pas d’arrosage, même en été.

Leurs feuilles tombées au sol constituent un paillis antigerminatif qui évite tout désherbag.

Last but not least, leurs fleurs peuvent être utilisées comme savon pour se laver les mains ou faire la vaisselle.

Selon leur variété on peut les utiliser en massif, en couvre sol ou en retombantes pour jardinières. Le seul soin à leur apporter est une taille très légère en automne pour augmenter leur durée de vie. Attention, ensoleillement maximal et terre pauvre sont requis pour obtenir de belles floraisons.

Ciste de Crête

PS. de la rédaction

En Corse, les cistes sont en pleine floraison en cette fin de mois d'avril.

3 espèces sont présentes :

1 à fleurs roses, le Ciste de Crête, variété corse (Cistus creticus subsp. corsicus) - 1 ; 2 à fleurs blanches, le Ciste de Montpellier (Cistus monspeliensis), aux feuilles longues et étroites et au fleurs plus petites que le suivant -2 ; le Ciste à feuilles de sauge (Cistus salvifolius), aux feuilles larges - 3 .

Des fagots de branchages sont enflammés dans les fours à bois pour aromatiser les plats comme les Migliacci.

Ces trois espèces se trouvent sur le continent, mais d'autres encore sont présentes comme le Ciste ladanifer, particulièrement riche en huile essentielle extraite par distillation (quelques cultures en Corse) ou encore le Ciste à feuilles de peuplier ...

 

< Retour vers la liste des articles