Planter les oignons et les aulx
12 mars 2009
< Retour vers la liste des articles

L’ail et l’oignon appartiennent avec les poireaux à la grande famille des alliacées, dont de nombreuses espèces sont utilisées tant en ornement qu’en plante alimentaire. Ce sont des aliments « santé » de la première importance, connus depuis des temps forts anciens.

En Corse, de nombreux aulx sauvages existent. L’un d’eux rencontré le plus communément dans les sous-bois est l’ail triquètre. Il forme d’abondantes touffes, reconnaissable à leur odeur… d’ail et à la section triangulaire des feuilles, d’ou son nom.

En Alsace les forêts du Rhin et de l’Ill seront recouvertes le mois prochain d’abondants tapis d’ail des ours, aux larges feuilles et à l’odeur tout aussi prononcée. On le retrouve également en Corse le long de certains cours d’eau.

Dans les deux cas, feuilles et boutons floraux sont comestibles et utilisés dans de nombreux plats, parfois mis à l’honneur par des chefs créatifs.

Ces 2 espèces d’ail ont la particularité de pousser dans des endroits ombragés et humides. Ils ont aussi en commun d’offrir une spectaculaire floraison blanche qui intervient en fin de feuillaison. Après, comme pour toutes les plantes bulbeuses, les plants disparaissent et passent la saison sèche puis hivernale à l’état de bulbes … ceux que nous récoltons chez les espèces cultivées.

Les poireaux ont déjà été plantés en fin d’année dernière. Ils sont un peu plus exigeants en fumure que l’oignon et l’ail. En Corse, sur les abords littoraux, on retrouve un poireaux sauvage, proche du poireaux cultivé : Allium commutatum, parfois récolté et consommé comme bon nombre d’autres espèces sauvages.

L’oignon et l’ail sont à planter sans attendre.

L’oignon

Toutes les alliacées, (sauf les poireaux) ont la particularité de se contenter des sols les plus maigres. Plus précisément, ils détestent les sols riches, l’ail tout particulièrement.

Le sol doit aussi être parfaitement drainé et dans ce cas aussi, c’est l’ail qui a le plus d’exigence.

Les oignons peuvent être plantés de deux façons.

Soit par repiquage de jeunes plants ayant été semés en pépinière, comme pour les poireaux. Les plants sont espacés de 10 cm, l’écart entre les rangés est de 25 cm environ. Au moment de la plantation, couper avec des ciseaux les extrémités des feuilles et de racines. La repousse et la croissance seront favorisées.

Soit par plantation de petits bulbes achetés en filet. Les bulbes sont espacés de 10 cm. L’écart entre 2 rangés est d’environ 25 cm. Les bulbes sont simplement enfoncés à raz du sol, la pointe vers le haut.

L’ail

Prendre des gousses, les caïeux, soit d’ail à planter de jardineries, soit d’ail de consommation. Dans ce dernier cas, bien s’assurer que le bulbe n’a pas été irradié et est vivant : A cette période, il manifeste sa vitalité par l’apparition de pousses vertes au cœur des gousses.

Planter les caïeux espacés de 15 cm. L’écart entre 2 rangées est d’environ 30 cm.

Maintenir le sol propre et éviter tout arrosage avant récolte. Celle-ci interviendra lorsque le feuillage sera à moitié desséché, par temps sec.

Le principal ennemi de l’ail est l’humidité et le risque de pourrissement qui suivrait.

< Retour vers la liste des articles